La Motown ouvrirait sans hésiter un album-phare
avec le premier morceau (Come On).

Liberation

 

Entre jazz et soul, entre Lizz Wright et Erykah Badu, la jeune Canadienne trace sa voix. Kellylee Evans fait son grand retour en 2019 avec un répertoire jubilatoire où la danse et l’énergie sont maîtres mots. Sa culture et son amour du jazz ne sont jamais loin, laissant la place à une soul définitivement moderne, à un groove urbain complètement assumé. Mais on écoute surtout la voix unique et le sourire contagieux de la plus généreuse des artistes de sa génération.

 

Je voulais que tout l’album soit joyeux, vivant, dansant.
J’ai envie que ça tape plus sur disque comme sur scène.

 

Plusieurs fois primée et comptant parmi les plus prodigieuses voix jazz de la nouvelle génération, la canadienne d’origine jamaïquaine Kellylee Evans est née pour chanter. De Nina Simone à un standard de Reggae, de Stromae à Eminem, elle adore les grands écarts, gourmande et sans frontières, elle nous rappelle que le jazz est partout et bien actuel.

Fidèle à la tradition de la Great Black Music, passionnée par les sons d’aujourd’hui, quelques années après bien des aventures, elle revient sur scène avec un répertoire aux frontières du jazz, de la soul plus moderne et du groove urbain complètement assumé, le tout avec talent et générosité XXL. Entourée de quatre musiciens, le groove dans le sang et la voix profonde qui jazzifie les chansons, Kellylee Evans jongle avec les styles musicaux pour toucher au cœur de l’émotion.

 

Kellylee Evans parle à tous, avec un bonheur de chanter qui mérite le plus fort partage !

 

-------------

In Vivo Agency