BIRDS ON A WIRE

Figures très libres du paysage musical français, Rosemary Standley et Dom La Nena s’associent depuis près de dix ans pour interpreter en un duo-symbiose des reprises jazz folk et rock tout en finesse. Connue comme chanteuse du groupe Moriarty, la franco-américaine Rosemary Standley est l’une des voix les plus remarquables de la scène actuelle. Quant à Dom La Nena,  violoncelliste et chanteuse franco-brésilienne, elle s’est affirmée comme une artiste de premier plan.
Eprises d’aventures atypiques, chaque album est l’occasion d’un nouveau voyage musical riche où se confrontent parfois musiques pop et musiques dites savantes. Pour ce concert, elles interprètent ensemble un florilège très éclectique de reprises dans des versions intimes et raffinées, de Pink Floyd, Gilberto Gil, Jacques Brel, George Harrison ou encore Bob Dylan… Et de sa voix unique, Rosemary Stanley les ramène à leur première essence. Envoûtante harmonie de ces reprises folk rock.
 

Le duo enchante par sa sobriété et son raffinement

Télérama

Des chansons comme des nids légers et duveteux,
construits par des oiselles voyageuses.

Les Inrocks

 

Au commencement était le chant.

C’est avec ces mots d’une simplicité biblique que pourrait être contée la genèse de Birds On a Wire, le projet de Rosemary Standley et Dom La Nena. Le chant comme source et comme horizon, comme point d’ancrage et comme ligne de fuite, le chant dans ses plus grandes largeurs comme dans ses plus infimes replis… Tels pourraient être les termes fondateurs de ce duo expert en reprises tous azimuts (d’Henry Purcell à John Lennon, de Caetano Veloso à Tom Waits), né en 2012 à l’initiative de Sonia Bester, alias Madamelune, alors que Rosemary Standley souhaitait s’ouvrir un chemin de traverse, à l’oblique du flamboyant parcours accompli depuis une bonne décennie avec le groupe Moriarty.
Si la connivence a été immédiate, c’est sans doute parce que les trajectoires hors ligne des deux musiciennes étaient destinées à se croiser, et même à se confondre. Car l’une comme l’autre ont forgé leur singularité en marge des cursus trop balisés et des passages obligés.

 

Dom La Nena est née à Porto Alegre (Brésil), où elle commence la musique à l'âge de 5 ans. Après des études classiques de violoncelle, elle accompagne divers artistes en tournée comme Jane Birkin, Jeanne Moreau, Etienne Daho, Piers Faccini...
En 2013 elle sort son premier album solo, Ela, co-produit avec Piers Faccini, acclamé par la presse internationale (The New York Times, The Wall Street Journal, NPR, considéré un des meilleurs albums de l'année par Les Inrockuptibles en France). La tournée de l'album compte plus de 120 concerts à travers le monde. En 2015 Dom La Nena sort son deuxième album solo, Soyo", lesuel reçoit également les beaux beaux éloges de la presse. 
 
Rosemary Standley. Avant d’arriver sur les hautes cimes de Moriarty, elle a ainsi gravi en parallèle le versant ô combien luxuriant du folk américain, en suivant notamment les traces de son père musicien Wayne Standley, et celui, escarpé mais pas moins fertile, du chant lyrique, appris au conservatoire à Paris.
Depuis dix ans, loin de se conformer à l’impératif monomaniaque de sa seule carrière au sein de Moriarty, elle ne cesse de s’ouvrir des pistes de recherche et de varier les plaisirs, que ce soit en se promenant aux points de jonction avec le théâtre musical (Private Domain, création de Laurence Equilbey, A Queen of Heart mis en scène par Juliette Deschamps,  Love I Obey avec le Helstroffer’s Band, On a dit on fait un spectacle de Sonia Bester…) ou en se ménageant des échappées belles qui lui creusent d’autres perspectives musicales – voir The Lightning 3, avec Brisa Roché et Ndidi Onukwulu ; le Wati Watia Zorey Band, tribute band créé avec Marjolaine Karlin en hommage au poète et musicien réunionnais Alain Péters ; ou, très récemment encore, sa participation à Ici-bas, le recueil et spectacle de relectures des mélodies de Gabriel Fauré agencé par l’ensemble BAUM et Sonia Bester.

----------------------------------
Production : La Familia en accord avec Madamelune  Avec le soutien de la Scène Nationale de Bayonne Sud-Aquitain et du CENTQUATRE-PARIS. Avec le soutien de Bonlieu – Scène Nationale Avec le soutien de l’ADAMI, du CNM et du FCM. 
Crédit photo : Jeremiah

À suivre dans "Chanson / Variétés / Jazz"