LE CHANT DU VERTIGE

Après avoir accueilli leurs deux précédents spectacles - le lumineux Six pieds sur terre et l'énigmatique Boutelis - nous poursuivons notre fidélité à cette compagnie d’un cirque sensible, esthétique et engagé.

Pour cette nouvelle création, elle s’est associée à l’écrivain Pierre Ducrozet avec lequel elle partage une manière d’interroger la société et ses tensions, évoquant les zones de turbulences pour affirmer une puissance poétique. La crise écologique actuelle en est leur terrain de jeu : Vertiges des certitudes qui s'échappent, vertige des repères qui se distordent, légèreté du point de suspension, et effondrements qui portent, en creux, un élan de vie.

Ni didactique ni militant, le spectacle nous plonge dans un univers onirique, avec le corps comme vecteur de toutes les fulgurances. Et quoi de plus jubilatoire pour des artistes de cirque que de toucher cet endroit délicat d’une bascule et d’un envol ! Voilà un poème, un réjouissant élan dans le vide et un tremplin pour les rêveries et l'enthousiasme de la vie.

Réinventer un rapport poétique
et sensible au vivant

 

L'enjeu n'est plus -seulement- de réduire l'empreinte de l'homme sur terre,mais plutôt d'imaginer unemanière singulière d’habiter les territoires pour, finalement, inventer un nouveau rapport poétique et sensible au(x) vivant(s)."

 

Respirer. Accueillir. Laisser passer.
Résilience salutaire.

 

« L’espace du roman est grand,mais pas infini. On reste, qu’on le veuille ou non, dans l’espace cérébral de nos petits cinémas permanents. On rêve pourtant de corps en action, de grandes étendues, de réel. On rêve de s’associer avec d’autres arts, la scène, l’image, lamusique, pour accéder à un nouvel espace, plus large,multiple.C'est précisément le pari que l'on a voulu prendre avec la compagnie Lapsus."

Pierre Ducrozet

 

La compagnie Lapsus
Après deux mises en scène signées par Johan Lescop, la compagnie Lapsus, séduite par l’éclectisme de son parcours, choisit de collaborer avec Pierre Tallaron pour cette nouvelle création. Comédien de formation, il a créé, joué, écrit aussi bien pour le théâtre que pour la danse, le cirque ou la vidéo. La danseuse, quant à elle, développe un langage corporel différent et complémentaire de celui des circassiens.En conservant une direction artistique collégiale, Lapsus réaffirme enfin sa volonté d'inscrire la notion de collectif au coeur de son projet, tant dans les partis pris artistiques que dans son fonctionnement quotidien.
 

------------------------

Une production compagnie Lapsus - Avec de soutien financier de : Collectif En Jeux, et Occitanie en scène | Le Polaris, Corbas (69) Coproduction & résidence : CIRCa, Pôle National Cirque Auch, Occitanie (32) | La Verrerie, Pôle National Cirque Alès Occitanie (30) | L’Estive, scène nationale d’Ariège, Foix (09) | Théâtre Molière, Scène nationale de Sète (34) | Projet bénéficiaire du dispositif de Compagnonnage du projet de coopération transfrontalière Travesía - Pyrénées de cirque, cofinancé par le FEDER. Avec le soutien de Ax Animation. Accueil en résidence : La Cascade, Pôle National Cirque Bourg St Andéol Auvergne Rhône-Alpes (07) | La Grainerie, Balma – Toulouse (31) CADHAME Halles Verrières, Meisenthal (57) | Le Pôle, scène conventionnée cirque, Le Revest les eaux (83) | L’Ilyade, Seyssinet-Pariset (38) | Château de Monthelon, Montréal (89)

Crédits photos : Ian Grandjean

À suivre dans "Jeune public / Famillial"