ZONE BLANCHE

Trois adolescents Théo, Piou Piou et Blanche vivent depuis toujours dans leur village, loin de tout. Sans réseau. C’est une zone blanche. Le maire préconise d’installer une antenne relais pour sauver son village et conserver la pharmacie, la ligne de car et les derniers jeunes villageois. Mais l’arrivée de l’antenne signerait l’exil définitif de Blanche dans la forêt. Electro-sensible, elle ne peut déjà plus aller au lycée dans la vallée ni dans aucun autre territoire tous couverts par les réseaux. Son seul ilot de paix est son village. Les trois adolescents face à cette nouvelle se déchirent. Entre le désir de faire partie de cette société qui les ignore et la peur de perdre ou d’abandonner Blanche à son sort. 


Nommer le monde, c’est s’en emparer, le comprendre, c’est pouvoir agir dessus, réagir surtout, le penser, le repenser. 
 


Ils cherchent des solutions, tentent de convaincre le maire de renoncer, puis par la force des choses fuient dans la forêt. Par leur absence, ils provoquent le chaos au sein des habitants du village. Isolés et livrés à eux-mêmes, ils s’interrogent, se testent, imaginent de nouveaux territoires et de nouveaux fonctionnements.

Cet exode initiatique les fera grandir et trouver chacun leur chemin. Ils portent nos utopies et nos espoirs. Ce sont des héros contemporains.

En essayant de cerner au-delà de la maladie de Blanche, ce qui se joue dans les choix politiques et économiques de notre ère hyper connectée, la pièce transpose au plateau, une réalité qui nous échappe en la rendant intime et poétique.

 

Une écriture fine et poétique pour cette intrigue qui questionne l’ambivalence des nouvelles technologies,
et l’envie de transmettre une forme de liberté.

 

Parler d'une génération et d'une époque
avec la magie du théâtre

 

"Chaque personnage a des modèles, des héros, des histoires qui l’inspirent : Manon des sources ou Fifi brin d’acier pour BLANCHE, le petit poucet ou le petit prince pour PIOU PIOU et Lancelot du lac ou Don Quichotte pour le personnage de THEO.
Ces figures légendaires associées aux défis contemporains créeront un univers particulier, fort et poétique à l’image de notre démarche artistique".

Nathalie Bensard, auteur et metteuse en scène

Ils sont fragiles et valeureux face à la complexité du monde.
Ils portent nos utopies et nos espoirs.

Ce sont des héros contemporains.

 

Tiraillés entre les espoirs de l’Eldorado connecté et la survie de leur amie, les trois amis, face au dilemne, vont devoir faire preuve d’inventivité. Acceptation ou révolte, quels choix feront-ils ? Quelles découvertes les attendent ? C’est en se mettant en action et en dessinant leur propres chemins qu’une solution s’offrira surement à eux. 

 

A l'origine du projet

Le projet de création de Zone Blanche puise son inspiration dans le documentaire « SANS RÉSEAU » de Romain Quirot. 
Au coeur des Pyrénées ariégeoises, le village d'Ustou est une zone blanche (zone sans réseau, aucun service de communication électronique) dans laquelle vit une bande d’ados, qui, pour tuer le temps, parcourent ensemble la montagne en quête d’aventures et refont le monde. Ils rêvent d’être enfin connectés pour vivre à la même vitesse que tous les autres jeunes de leur âge. Leur rencontre avec Violette, électro-sensible qui ne sort plus de chez elle depuis six ans, permettra aux trois ados de comprendre que le monde connecté auquel ils aspirent, n’est pas seulement l’eldorado qu’ils fantasment. Le documentaire capte les derniers instants d’isolement du village. Ce film documente véritablement un mode de vie en voie de disparition.
 

En plus d'être loin de tout, qu'est-ce que cela représente pour un adolescent de ne pouvoir communiquer de la même façon que tous les autres ? De ne pas avoir en main des outils de communication partagés par la majorité des gens de son âge ?
 

 

La compagnie La Rousse

La démarche artistique - Depuis 2004 la compagnie La Rousse destine ses créations théâtrales, principalement des pièces d'auteurs contemporains, en direction du public jeune et adolescent. Elle est également intéressée à l’idée d’expérimenter des formes et des propositions qui décloisonnent les publics comme les artistes. Faire du théâtre Jeune Public c’est l’exploration d’un territoire infini qui est celui de l’enfance. L’enfance est l’endroit même du théâtre, un espace suspendu, hors temps, hors contingence, universel, LIBRE. Choisir de faire du théâtre Jeune Public est également un positionnement politique tel qu’était le théâtre populaire de Jean Vilar. Il s’adresse à toutes les générations et à tous les milieux sociaux. Il est le garant d’un public démocratique, éclectique et multiple.

 

----------------------------
Production : Compagnie la Rousse
Co-productions : Théâtre des Bergeries à Noisy le Sec, Théâtre du Beauvaisis - Scène Nationale, MAC Maison des Arts de Créteil, Le Carré Scène Nationale de Château-Gontier, Théâtre Jacques Prévert à Aulnay-sous-Bois, Maison des Arts et Loisirs de Laon. Accueils en résidence : Espace Germinal Scènes de l’Ouest Valdoisien à Fosses, Théâtre des Bergeries à Noisy le Sec, Le Carré Scène Nationale de Château-Gontier. Avec le soutien du Fonds SACD Théâtre.
La Compagnie la Rousse est conventionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Ile-de-France, Ministère de la Culture et de la Communication et par le Conseil Régional d'Ile-de-France. Elle est en résidence de création au Théâtre des Bergeries de Noisy le Sec avec le soutien du Département de la Seine Saint Denis. Nathalie Bensard est artiste associée à la Scène Nationale de Beauvais et co-dirige le théâtre le Hublot à Colombes avec la Supernova compagnie et la Très Neuve compagnie.
Crédits photos : Mélie Néel

À suivre dans "Jeune public / Famillial"