A l’occasion des 30 ans de la disparition de Dominique Bagouet, la dernière pièce emblématique du chorégraphe reprend vie pour la première fois sur scène avec l’Ensemble Chorégraphique du Conservatoire de Paris : Necesito, créée en 1991, est donnée en intégralité, les décors reconstruits, la bande son restaurée, les lumières ravivées.

Inspirée par l'histoire de la ville arabo-andalouse de Grenade, la pièce renvoie aux premiers émois du chorégraphe enfant, émerveillé devant un spectacle de flamenco sur les ramblas de Barcelone. Parmi ses œuvres, elle est l’une des plus légères et fait la part belle à l’improvisation et à la liberté des interprètes, invités à s’approprier des pas et des gestes hétérogènes.

Pierre angulaire de l’histoire chorégraphique, Necesito est transmise pour les spectateurs de toutes générations à la (re)découverte de ce subtil répertoire.
L’Ensemble Chorégraphique du CNSMDP présente la pièce au Festival de Montpellier Danse 2022 à l’occasion de l’anniversaire des 30 ans de la disparition de Dominique Bagouet. Rita Cioffi, interprète d’origine, transmettra la pièce aux neuf jeunes danseur·ses durant six semaines. Elle sera accompagnée par Olivia Grandville, Sylvain Prunenec et Fabrice Ramalingom.

 

Les « jeux » de Dominique Bagouet repris par les jeunes talents 
de la danse contemporaine

 

Une reine en extase, un roi catholique assailli par le doute, un émir qui pleure, une infante qui rêve, un torero poltron, une danseuse aux pieds nus, un touriste « fondamental », un gitan solitaire, une magicienne arabo-andalouse... Tous ces personnages et bien d’autres encore plus fugaces et pas nécessairement identifiables traversent de manière furtive Necesito. Ces fantômes, nous les avons rencontrés ensemble, librement au fil des jours, quelquefois avec malice et souvent avec tendresse. Pour les évoquer, ni accessoires, ni costumes particuliers, simplement neuf interprètes, leurs sentiments communs et leur danse.

Dominique Bagouet « NECESITO, pièce pour Grenade ».
 
Dominique Bagouet
Dominique Bagouet commence sa longue trajectoire à Cannes, et après s’étend au Ballet du Grand Théâtre de Genève, et chez Maurice Béjart à Bruxelles. Il découvre l’enseignement de Carolyn Carlson à l’Opéra de Paris, celui de Peter Goss, et fait partie de Chandra, le groupe d’anciens danseurs de Mudra. En 1974, il acquiert les techniques de Martha Graham aux États- Unis et de José Limón avant d’aborder la danse postmoderne avec Merce Cunningham, Trisha Brown et Lar Lubovitch, entre autres. En France, en 1976, il présente sa première chorégraphie, Chansons de nuit, pour laquelle il obtient le premier Prix au Concours de Bagnolet. Il fonde la compagnie Dominique Bagouet et s’établit à Montpellier où il devient directeur, dès 1980, de l’un des premiers Centres chorégraphiques régionaux (devenu Centre chorégraphique national en 1984).
En 1981, il crée le premier Festival international Montpellier Danse.

 

À propos de l’Ensemble - Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris
Les danseur·ses qui composent l’Ensemble Chorégraphique sont des danseur·ses de haut niveau, ils·elles ont intégré le master « Danseur et interprète : répertoire et création ». La 1re année du Master ressemble à une saison d’une compagnie professionnelle. Ces étudiant·es interprètent des pièces issues du répertoire de la danse néoclassique et de la danse contemporaine et sont en création avec des chorégraphes actuels invités.
 

---------------------

Avec le soutien de Dance Reflections by Van Cleefs & Arpels
Crédit photo © Marc Ginot  (1991) et  © CNSMDP