ON NE VOYAIT QUE LE BONHEUR

L’auteur de La liste de mes envies se saisit ici d’un geste extrême, impardonnable qu’il éclaire d’une profonde humanité.  Le récit retrace la longue introspection d’un père désespéré. Humilié par sa vie toute entière, il décide d’en finir au plus vite, une balle pour chacun de ses enfants et une dernière pour lui. Mais après avoir tiré sur sa fille, il réalise ce qu’il commet et s’arrête là.
Ce coup de feu inimaginable est le point de départ de ce double chemin initiatique. Où trouver la force, après, de se réparer et continuer à avancer ? Grégori Baquet et Murielle Huet des Aunay nous livrent une partition sans accroc, au cœur de tentatives de reconstruction personnelle. Les silences - la parole que l'on ne peut pas dire - sont dansés sur des mots qui s'égrènent. Le père comme la fille insufflent leurs espoirs et leur désir de vivre malgré tout… Une odyssée chargée de souffrance certes, mais aussi d’espérance.

 

C’est puissant, captivant, profondément humain

 

 

----------------------------------

Production : Atelier Théâtre Actuel - Compagnie Vive - PERSONA Productions avec le soutien du Théâtre de Gascogne, Scène de Mont de Marsan, du Théâtre de l'Ile de Nouméa, du Théâtre Quai des Arts d'Argentan et de l'Espace Carpeaux de Courbevoie

À suivre dans "Théâtre"