Amazing Keystone Big Band revisite depuis sa création en 2010 des classiques du genre, ce qui leur a notamment valu d’être les lauréats des Victoires du Jazz 2018 dans la catégorie « Groupe de l’année ».
Après le succès de leurs adaptations des oeuvres de Serge Prokofiev, de Camille Saint-Saens et leur deux disques sur Django Reinhardt, les 17 musiciens de The Amazing Keystone Big Band, dirigés par Bastien Ballaz, Jon Boutellier, Fred Nardin et David Enhco continuent leur aventure pour que les publics jeunes et adultes découvrent le jazz dans toutes ses expressions.
Nommés aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Meilleur Orchestre de Jazz », ils reviennent cette fois-ci avec we Love Ella, un projet centré sur la personnalité légendaire d’Ella Fitzgerald, dans lequel ils réinventent à leur manière les plus grands succès de la chanteuse.
Voilà un splendide hommage à la « First Lady of Jazz » Ella Fitzgerald.

Ils reprennent avec théâtralité et émotion les plus grands succès de la chanteuse pour célébrer ses 101 ans et l’orchestre met en valeur une voix jeune mais intemporelle et puissante qui nous fait rêver à celle de la diva féminine du siècle dernier.

Douceur et puissance se tutoient pour ravir nos oreilles et ne laissent la place à rien d’autre que la musique qui emplit l’âme.


La puissance d’un Big Band
au service de la délicatesse d’Ella

 

Ella Fitzgerald est l’une des voix les plus marquantes du 20ème siècle, mais ceux qui l'ont côtoyée gardent d'elle le souvenir d'une grande dame ayant toujours su rester très simple, spontanée et joyeuse. Quand on lui demandait ce qu'était le swing, Ella éclatait de rire et disait, en claquant malicieusement des doigts :« le swing ? C'est ça ! ».

 

Quelques mots sur Amazing Keystone Big Band
Créé en 2010, le bouillonnant Amazing Keystone Big Band exprime à la fois l’esprit, l’âme des grandes formations de l’ère du swing-roi, et l’inventivité, l’ouverture, l’insolente virtuosité du jazz d’aujourd’hui. Complices depuis le conservatoire, le pianiste Fred Nardin, le saxophoniste Jon Boutellier, le tromboniste Bastien Ballaz et le trompettiste David Enhco assurent la direction et les arrangements de l’orchestre.
Les dix-sept cadors qui piaffent derrière les pupitres de cette turbulente machine à jazz ne se contentent pas de faire allégeance, avec classe, à Count Basie, Duke Ellington ou Thad Jones. Ils considèrent surtout que cet orchestre d’amis triés sur le volet leur permet d’expérimenter des idées neuves tout en revisitant les perles d’un répertoire insubmersible.
The Amazing Keystone Big Band perpétue cette musique ondulatoire tout en donnant libre cours à la créativité de ses musiciens, de leurs arrangements, compositions et soli.
Depuis sa création, l’orchestre a eu l’occasion de collaborer avec des artistes de renommée internationale et d’écrire de la musique pour eux : Quincy Jones, James Carter, Rhoda Scott, Stochelo Rosenberg, Liz McComb, Michel Hausser, Bill Mobley, Cécile McLorin Salvant, ZAZ, Didier Lockwood, Thomas Dutronc, Madeleine Peyroux...
 

Ce qui sidère, c’est la fantastique qualité
de l’Amazing Keystone Big Band. Les masses orchestrales, l’écriture, l’ampleur, donnent une dimension inédite à cette musique. La troupe entre en transe en dansant, ce qui depuis Jacques Prévert s’appelle la transcendance

Le Monde

 

-----------------------------

 

Distribution complète :
Aux trompettes : Vincent Labarre, Thierry Seneau, Félicien Bouchot et David Enhco.
Aux trombones : Aloïs Benoit, Loïc Bachevillier, Sylvain Thomas et Bastien Ballaz
Aux saxophones : Pierre Desassis, Kenny Jeanney, Eric Prost, Jon Boutellier et Ghyslain Regard.
Côté rythmique : Thibaut François (guitare), Fred Nardin (piano), Patrick Maradan (contrebasse), et Romain Sarron (batterie).
Chant : Célia Kaméni
Equipe technique : Guilhem Angot (son), Manon Geffroy (lumière)

-------------------------------

Production : Anteprima