AKZAK

AKZAK, l'impatience d'une jeunesse reliée

... est la nouvelle création de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux. Depuis plus de trente ans, leurs créations sont portées sur le mouvement et l'ouverture sur le monde. C'est par la réunion de 12 danseurs qu'ils exploitent les potentialités du corps humain dans une chorégraphie pleine de vie et de lumières. Ces artistes, pour la plupart originaires du continent africain (Burkina Faso, Maroc, Tunisie), prouvent l'existence d'une cohésion liée aux forces singulières de leurs cultures.

La pièce s'inscrit dans une dimension politique abordant des notions comme l’hospitalité, la fraternité et la solidarité entre les peuples pour réactiver une « puissance d’imagination et d’écoute ».
 

Agis dans ton lieu, pense avec le monde

Edouard Glissant

 

De pièce en pièce, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux sondent inlassablement l’intelligence sensible du corps, son pouvoir de dévoilement du sens qui est aussi une pensée en mouvement.

 

Note d'intention artistique :
AKZAK est pensé comme un retour à l’essentiel à partir d’une partition chorégraphique chorale qui réunit 12 danseurs en dialogue avec une composition musicale créée et interprétée par Xavier Desandre Navarre. Ce musicien et percussionniste virtuose, développe une identité musicale toute particulière par l’éclectisme des rythmes qu’il convoque au service d’une approche qui s’appuie sur les combinatoires pour explorer la richesse des hybridations.
Faire surgir une force de cohésion qui puise aux singularités, laissant apparaître les écarts comme autant d’espaces, d’entres, où se joue la véritable possibilité du lien.

----------------------

Production : VIADANSE, Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort
Coproductions : Le Théâtre Scène nationale de Mâcon, la Scène nationale Châteauvallon-Liberté, MA Scène nationale de Montbéliard, Le Granit Scène nationale de Belfort, Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine.
En collaboration avec La Termitière CDC à Ouagadougou (Burkina Faso), la formation Nafass à Marrakech (Maroc).
Avec le soutien de l’Institut français (Maroc, Burkina Faso, Tunisie, Paris), de l’Organisation internationale de la Francophonie et de la DAECT (Délégation à l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales) dans le cadre du projet de coopération culturelle décentralisée entre les villes de Belfort et Ouagadougou, et du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté dans le cadre du dispositif de solidarité internationale.
Ce spectacle bénéficie du label « Africa 2020 ».
VIADANSE - Centre chorégraphique national de Bourgogne Franche-Comté à Belfort est subventionné par le Ministère de la Culture - DRAC Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté, le Département du Territoire de Belfort, le Grand Belfort et avec le soutien de l’Institut français.

À suivre au mois de Avril