Agnès Jaoui connaît la chanson. Son itinéraire de comédienne et réalisatrice l’a régulièrement conduit vers des pistes musicales. Longtemps, le chant lyrique avait sculpté sa voix aux accents graves de soprano dramatique, avant qu’elle ne se lance dans le chant baroque. Puis l’écriture pour le cinéma et le dévorant travail d’actrice l’ont peu à peu éloigné des grands airs du répertoire. C’est désormais un retour affirmé ! Son attirance pour les rythmes et mélodies latinos est devenue irrépressible et la mène à un chant à la fois passionnel et euphorique, intime et flamboyant, taillé sur mesure pour elle. Tour à tour passionaria du fado, carioca ou cubanita, elle sublime douze chansons d’amour vibrantes et vivantes : trois voix, une guitare, un bandonéon, un concert presque acoustique, presque en famille, con sus amores.

 

« Cela fait des années que j’entends Roberto Gonzalez Hurtado et Fernando Fizsbein travailler un répertoire que j’adore.
Comme d’habitude, je me suis invitée, j’ai proposé quelques chansons,
et le duo est devenu un trio : trois voix, une guitare, un bandonéon,
un concert presque acoustique, presque en famille, con mis amores. »
Agnès Jaoui