Quoi de neuf ? Mozart ! Voilà un adage qu’il est toujours bon de vérifier en musique et qui méritait bien une soirée entière avec l’Orchestre de Chambre de Paris. C’est pour un interprète d’exception, Anton Stadler, que Mozart écrivit son unique Concerto pour clarinette. Et c’est un autre clarinettiste hors pair, Raphaël Sévère, invité des plus grandes scènes internationales et adoubé par la presse comme le virtuose français du XXIe siècle, qui interprète ce gracieux monument. Lars Vogt retrouve quant à lui le subtil et sombre Concerto pour piano no 24, et dirige ensuite un autre sommet du répertoire mozartien : la titanesque symphonie Jupiter, considéré comme le plus grand triomphe de la composition instrumentale pour ses contemporains, et d’une si divine perfection qu’elle méritait bien le nom du roi des dieux.
 

Mozart, passionnément !

 

L'Orchestre de Chambre de Paris :
Plus de quarante ans après sa création, l’Orchestre de chambre de Paris est reconnu comme un orchestre de chambre de référence en Europe. Profondément renouvelé au cours de ces dernières années, il compte aujourd’hui dans ses rangs une nouvelle génération de musiciens français, devenant ainsi un des orchestres permanents le plus jeune de France et le premier orchestre français réellement paritaire.

---------------

crédit photo © Jean-Philippe Raibaud