Johan et Marianne forment un couple modèle. Du moins en apparence : Vingt ans de complicité et d’incompréhension, vingt ans de vérités et de mensonges qui oscillent sans cesse entre la communion passionnelle et la solitude absolue. En 1973, Liv Ulmann et Ingmar Bergman se séparent. Il écrit alors Scènes de la vie conjugale, œuvre cinématographique brûlante et intemporelle.

La pièce est le terrain de jeu de deux corps blessés qui s’affrontent à « mots nus » : les dialogues sont chirurgicaux, l’intrigue organique. Laëtitia Casta et Raphaël Personnaz s’aventurent sans filet dans cette joute passionnelle entre fragilité et sauvagerie, où chacun cherche autant à dominer l’autre qu’à l’attirer de nouveau vers lui.

Un théâtre de l’intime, animal, mais aussi une quête impétueuse d’un amour fou, absolu, à bout de souffle.