À la permanence du Commissariat, une nuit de garde, Pascal reçoit l’étrange appel d’une femme en danger. La communication est subitement coupée. Prêt à tout pour sauver cette voix dans la nuit, il bascule dans une course effrénée contre la montre… Le récit se déroule sous haute tension, qu’Anconina, tout en nuances, parvient à faire vivre dans une mise en scène presque immersive : la pression monte crescendo et devient la nôtre. L’habillage sonore se construit autour des coups de fil de l’enquêteur faisant presque ressentir les basses qui semblent figurer le pouls du flic, la pluie qui tombe, l’asphalte qu’avalent les véhicules à l’extérieur. Et les lumières et vidéos accentuent cette puissance évocatrice du son, donnant à voir un face-à-face suffocant entre le spectateur et ce policier à la personnalité complexe. C’est brillant, empathique et puissant.
 

Un huis-clos haletant
aux allures de polar de cinéma.



---------------------------------

Mention producteur : Richard Caillat – Arts Live Entertainment et le Studio Marigny
Coupable est représentée dans les pays de langue française par Dominique Christophe l’Agence, Paris en accord avec Nordiska ApS - Copenhagen.
Crédit photo : © Céline Nieszawer