ATTENTION CE SPECTACLE A LIEU AU NECC

(et non à DEBUSSY)

 

Un garçon et huit filles, issus de terminale L forment une communauté bien huilée avec ses secrets et ses règles strictes ; une communauté « repère » qui leur permet de s’extraire d’une société qui les asphyxie. Ils se délestent régulièrement du poids du quotidien en organisant des soirées secrètes sur la base de jeux de rôles, jusqu’au jour où, lors d’un de leurs rendez-vous clandestins, tout dérape… Début d’un naufrage pour cette jeunesse ou possible résilience ?

Le spectacle à la fois actuel, pertinent et plein d’humour, questionne les horizons possibles d’une génération nourrie à grandes cuillerées de crise. Sur scène, neuf corps, neuf chaises et neuf claviers d’ordinateurs suffisent à dessiner l’espace tant les interprètes irradient de vie et de lucidité. Une polyphonie bouillonnante qui fait la part belle à la colère et à l'espoir d'une jeunesse.

 

Un spectacle coup de poing survolté et révolté.

 

LE PROCESSUS D’ECRITURE
 Pendant deux mois, à partir d’improvisations et d’exercices d’écriture, ils ont livré leurs révoltes, leurs joies, leurs incompréhensions, ils ont listé leurs peurs, interdits, gestes et mots quotidiens, les évènements marquant de leur vie… Et un thème revenait souvent : celui du rapport homme/femme, de la place de chacun dans notre société mutante. Comment faire la paix ? Que faire de la question du genre ? Comment réinventer la famille ? Le couple ? Nous nous sommes intéressés aux grecs, au fameux mythe des amazones, à l’amour entre Penthésilée et Achille qui tombent amoureux lors de leur ultime combat, à l’éternel conflit entre l’opposition et l’attirance.
Léonore Confino