ZIC ZAZOU & LUTHERIE URBAINE

Lutherie urbaine et Zic Zazou ont en commun leur goût pour le bricolage et la construction d’instruments de musique à partir de matériaux de récupération.
Pour Clap’ s ! , ils jouent leurs propres compositions ou revisitent les partitions du grand Ennio Morricone avec leurs instruments bien à eux : claviers de fers à cheval, bar sonore, batterie tonneaux, scies musicales ou encore marteaux. Deux luthiers urbains et un  bruiteur de cinéma mélangent sur scène les registres et explorent les frontières entre musique, bruitage et dimension visuelle originale, celle d’un dispositif orchestral d'objets sonores insolites. Ce concert est un hommage inventif à l'univers baroque et coloré de ces films emblématiques : les westerns spaghetti bien sûr, mais aussi la science-fiction et les films noirs.

 

Théâtre d’objets musicaux et lutherie inouïe :
un joyeux bazar bien maitrisé

 

Une évocation du cinéma artistique et réjouissante

Télérama TTT

 

"En explorant les mille et une possibilités mélodiques et rythmiques des objets-instruments, en utilisant leur pouvoir d’évocation visuel et sonore, en les travaillant comme des réserves à bruits, nous souhaitons faire sortir de leurs entrailles des musiques surprenantes, actuelles, et emmener le public dans une aventure aussi baroque, colorée, amusante et lyrique que les films de Sergio Leone".

La musique d’Ennio Morricone s'intègre à l’image, la commente parfois sur le mode du contrepoint, de la greffe insolite et de l'ironie, mais trouve aussi son autonomie à tel point qu'on peut la siffloter en sortant. Ennio Morricone est passé maître dans l'art du leitmotiv associé à un personnage, comme l'harmonica dans « Il était une fois dans l'Ouest » dont le surgissement suffit à signaler la présence de Charles Bronson et son désir de vengeance. Fidèles à ce « cinéma pour l’oreille » s’y rajoute une dimension visuelle originale, celle d’un dispositif orchestral d'objets sonores insolites. 
Et s’il rend hommage au génie de la BO, ce spectacle fait aussi référence à un autre italien célèbre, Luigi Russolo (l’Art des bruits), chantre du Futurisme, précurseur de la musique concrète, de la musique « bruitiste » et industrielle…

---------------------------------------

Œil extérieur sur le jeu de scène Roberd Landard | Scénographie Valérie Valéro | Lumière Gilles Robert | Son Laurent Le Gall | Films Christine François  | Adaptations et compositions originales Jean-François Hoël, Jean Louis Mechali, Frédéric Obry | Création d’instruments et d'objets sonores à partir de matériaux et objets récupérés : Benoît Poulain, Alain Graine
Coproduction Zic Zazou Lutherie Urbaine.
Avec les soutiens du CNV (résidence au LULL), de la DRAC Picardie, de la Ville d'Aubervilliers, de l'ADAMI et la SPEDIDAM.