Grâce au travail de reconstitution conduit par Mathieu Aron, Richard Berry nous fait revivre, à travers six grandes plaidoiries, six grands procès qui révèlent des faits de société majeurs ayant marqué l’histoire judiciaire de ces quarante dernières années. Les grandes affaires judiciaires ne sont jamais enregistrées. Les paroles s’effacent. Mais grâce au travail exceptionnel rélisé ici, les mots sont à nouveau prononcés.

En prenant le rôle de l’avocat, Richard Berry illustre à quel point ce métier et celui de l’acteur se ressemblent tout en étant fortement opposés. L’urgence de l’acteur est d’être en vie et d’animer par le jeu un personnage ; l’urgence de l’avocat est d’être animé de vie pour sauver par son éloquence celle des autres. Magistral !


Un acteur, six plaidoiries, six moments de vérité.

 

À Bobigny, Gisèle Halimi défend l’avortement. Elle dénonce une loi obsolète qui empêche les femmes de disposer librement de leur corps.

En 1976, c’est à la peine de mort que Paul Lombard s’attaque, en voulant éviter la peine capitale à Christian Ranucci.

A Clichy-sous-Bois, Jean-Pierre Mignard défend les familles de Zyed Benna et Bouna Traoré, électrocutés dans un poste électrique pour avoir tenté d’échapper à un contrôle de police.

En 2006, l’acte infanticide de Véronique Courjault lève le tabou du déni de grossesse.

À Bordeaux, le procès de Maurice Papon revisite les heures sombres de l’histoire de France.

En 2009, Philippe Lemaire défend l’épouse et les enfants du préfet Claude Érignac assassiné à Ajaccio le 6 février 1998.

 

Richard Berry est saisissant.
Remarquable. 

Figaro Magazine

Du Grand Art. 

L'Obs

La robe d'avocat lui va à merveille.

France 2

 

-----------------------------
Production : JMD Production