DANS CE MONDE

Partons en voyage dansé et musical autour du monde ! Thomas Lebrun, chorégraphe et directeur artistique du Centre Chorégraphique National de Tours propose une vision du monde axée sur la Beauté, dans le but de s’émerveiller. Quatre danseurs nous font traverser des continents, des chants du froid glacial aux voix du désert, des rythmes africains aux sonorités sud-américaines. Portée par une écriture chorégraphique contemporaine loin du folklore, la danse est festive, méditative ou facétieuse, et s’associe à un choix subtil de musiques du monde.

Un tour du monde dansé et musical

Le spectacle s’érige en moment de rencontre de la diversité des cultures avec la puissance ou la délicatesse du corps, avec des sons, des tissus et des objets d’ailleurs. Face aux images quasi quotidiennes d’un monde catastrophe, place à la rencontre avec l’Autre, à l’imaginaire et au Beau !

Par un tour du monde en quelques danses,
Thomas Lebrun libère un imaginaire jubilatoire.

 

Le tour du monde : France, Algérie, Mali, Bulgarie, Russie, Pakistan, Syrie, Mongolie, Japon, Vietnam, Cuba, Brésil, Argentine.
Il ne s’agit pas d’un cours de géographie, ni d’Histoire. Il ne s’agit pas de danse folklorique ou traditionnelle. Il ne s’agit pas non plus de relater les images conventionnelles et les clichés habituels quant aux cultures des pays traversés.


Le tour du monde en quelques danses ? Oui, mais pas dans le sens d’un récit. Lebrun ne joue pas au Jules Verne. En même temps, son voyage ne ressemble pas non plus à celui de la génération Youtube, où toute géographie devient virtuelle. Lebrun a une méthode: Faire plaisir à l’imaginaire, emprunter des chemins libres mais non improbables. Aller voir chez les voisins avant de changer de continent. Franchir l’océan au bon moment et changer de costume en fonction. Et aussi: Ne pas toujours atterrir là où on l’attend. La Mongolie donc, plutôt que la Chine. Le Pakistan, au lieu de l’Inde. Aussi danse-t-on sur les airs du Mongol Band ou de Nusrat Fateh Ali Khan, icône immortelle et pop-star de la musique Quawwali, par ailleurs pas forcément étrangère au flamenco.
Fait de danses faussement folkloriques, son tour du monde va à toute allure. Les inspirations, dit Lebrun, viennent de paysages et de sensations.

Danser Canal historique - Thomas Hahn / Nov. 2018

 

------------------------------------------
Production  Centre chorégraphique national de Tours - Coproduction  La Rampe-La Ponatière, scène conventionnée d’Échirolles, Les 3T-Scène conventionnée de Châtellerault - Production réalisée grâce au soutien de la SPEDIDAM.
Le Centre chorégraphique national de Tours est subventionné par le ministère de la Culture - DGCA - DRAC CentreVal de Loire, la Ville de Tours, le Conseil régional Centre-Val de Loire, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire et Tours Métropole Val de Loire. L’Institut français contribue régulièrement aux tournées internationales du Centre chorégraphique national de Tours.

À suivre au mois de Mars