La Louve

1515, à peine six mois avant la bataille de Marignan, François d’Angoulême devient roi de France. Pourtant, il faillit ne jamais l’être…entièrement par sa faute. Et il aura fallu la ferme intervention de Louise de Savoie, sa mère, la Louve, qui présida longtemps à la destinée de l’héritier présomptif du trône de France, pour que les prédictions s’accomplissent.  Les élans de jeunesse et le fougueux tempérament de celui qui deviendra un Prince éclairé, amoureux des arts et de la beauté, faillirent bien lui coûter la première place du Royaume.

Le spectacle enlevé aux dialogues savoureux est une comédie de la jeunesse et de l’amour, mais aussi comédie où s’entremêlent les trappes des allées du pouvoir et les intérêts personnels. Une comédie du pouvoir, une comédie de la vie.

Deux nominations aux Molières 2017.

Une comédie du pouvoir,
une comédie de la vie.



François d’Angoulême François Ier est né le 12 septembre 1494 au château de Cognac, dans la province de Saintonge relevant du duché d'Aquitaine. Il est le fils de Charles d'Orléans (1459-1496), comte d'Angoulême, (oncle du futur roi Louis XII ), et de la princesse Louise de Savoie (1476-1531). Descendant directement du roi Charles V par la branche cadette de Valois, dite d'Angoulême, François n'est pas destiné à régner. En 1496, son père meurt et sa mère, Louise de Savoie, veuve à dix-neuf ans, se consacre à l'éducation de ses deux enfants. Le testament du défunt lui en confie la tutelle, mais le futur roi Louis XII estime qu'elle n'a pas la majorité requise pour l'assumer seule et décide de partager cette tutelle. Faute d’héritier mâle (aucun des fils qu'il eut avec son épouse Anne de Bretagne ne survécut plus de quelques jours), Louis XII fait venir en avril 1498 à la cour, François d'Angoulême, son petit cousin au 4ème degré, accompagné de sa sœur aînée Marguerite et de sa mère, Louise de Savoie (mère autoritaire et possessive). François est devenu comte d'Angoulême à la mort de son père et Louis XII le fait duc de Valois en 1499. Il est l'héritier présomptif de la couronne, en qualité d'aîné de la Maison de Valois dans l'ordre de primogéniture, en vertu de la loi salique. C’est dans le château d'Amboise et sur les bords de la Loire que François grandit.  Le 31 mai 1505 par testament, Louis XII montre sa volonté de marier sa fille Claude et François d'Angoulême dont la cérémonie de fiançailles a lieu le 21 mai 1506 dans le château de Plessislèz-Tours, clôturant la session des États généraux de Tours. Dès lors, François s'installe au château de Blois. En janvier 1512, Anne de Bretagne, très affaiblie par une dizaine de couches en une vingtaine d'années, accouche à nouveau d'un fils mort-né. Louis XII va alors se résoudre à traiter François en prince héritier, le fait entrer au Conseil du Roi et le nomme commandant en chef de l'armée de Guyenne le 12 octobre 1512. Quand François accède au trône en 1515, il a 20 ans et la réputation d’être un humaniste. Il est sacré à la cathédrale de Reims le 25 janvier 1515.

À suivre au mois de Novembre